FLORENCE AND THE MACHINE

 

Florence and the Machine est le nom que Florence Welch et sa bande empruntent sur scène, pendant leur séance de rock indie et de soul.
C’est depuis quelques années déjà, que la voix de la Britannique se fait accompagner par les sons de cette machine artistique, composée de Robert Ackroyd, d’Isabella Summers, de Christopher Lloyd Hayden et de Tom Monger.
Seulement, c’est en 2009, que le groupe dévoile un premier album « Lungs ». Un opus qui fait un bruit immédiat sur les ondes, permettant au collecti f de se hisser au sommet.

Née le 28 août 1986 à Londres, Florence Léontine Mary Welch grandit dans sa ville natale même, où elle intègre l’Alleyn’s School de Dulwich. Se berçant de mélodies depuis toujours, c’est surtout après le divorce de ses parents, en 1999, qu’elle s’y plonge entièrement afin de trouver réconfort.
Elle se laisse notamment envahir par les sons de Nirvana , de Madonna , d’Annie Lennox , de Green Day , ou encore de Cé line Dion , trouvant également refuge dans les inspirations mélodiques de Kate Bush et des White Stripes.
Mais avant tout cela, Florence Welch avait déjà l’habitude de chanter et de danser. Lorsque sa mère écoutait The Monkeesou Tom Jones , ou quand son père se berçait de The Smiths, de Love, ou de The Velvet Underground, elle prenait déjà le temps de planer sur les sons, s’y trouvant une réelle aspiration. Il fut ainsi naturel pour elle d’emprunter un chemin d’artiste.
Après avoir chanté à l’église, sillonné l’école et intégré le Camberwell College of Arts, elle décide alors de sauter le pas et de se dévoiler au grand jour.
Sa bande, qu’elle baptise The Machine, est dans un premier temps composée de quelques musiciens dont Devonte Hynes, pour regrouper plus tard le guitariste Robert Ackroyd, le claviériste Isabella Summers, le batteur Christopher Lloyd Haydenet le harpiste Tom Monger.

Florence and the Machine

Rock indie, soul, mais également sons alternatifs et expérimentaux à l’honneur, Florence and the Machine entame sa carrière sur les différentes scènes de Londres. Prônant un univers sonore métissé, qui ne peut que faire du bruit.
En 2007, le collectif se retrouve notamment à l’affiche du 1234 Shoreditch Festival aux côtés de Lightspeed Champion, parvenant déjà à s’affirmer auprès du public. Ce ne sera pourtant qu’une année plus tard, en 2008, qu’il frôlera pour la première fois le succès, lors du BBC Introducing. Un show de BBC dédié en particulier aux nouveaux talents du Royaume-Uni, lors duquel le groupe eut l’occasion de dévoiler fabuleusement ses inspirations.
Il en résulte des dates de concerts de plus en plus nombreuses, incluant notamment une apparition dans des festivals de musique comme Glastonbury, ou encore Reading et Leeds en 2008. Dans la même foulée, Florence and the Machine sillonne également la scène de l’Écosse lors du T in the Park.
Bien accueilli sur scène, mais encore discret sur les ondes, le collectif décide ensuite de graver leurs écrits sur un premier album. « Lungs », qui veut dire « poumons », débarque dans les bacs en 2009.

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut